Chaussures Orthopédiques : Tout ce qu’il faut savoir

Les chaussures orthopédiques sont en majorité recommandées pour les personnes âgées, ou pour quelques patients ayant subi un accident. Elles seront cela dit utilisées dans de nombreuses situations. Ce sont des chaussures médicalisées qui doivent répondre et s’adapter à quelques troubles, qu’ils soient osseux, articulaires ou bien nerveux. La chaussure orthopédique va simplifier le déplacement de son porteur, et très souvent soulager quelques douleurs.

Pourquoi utiliser des chaussures orthopédiques ?

Les chaussures orthopédiques peuvent être utilisées dans de nombreuses situations. Pour les personnes âgées, elle va permettre d’éviter quelques douleurs, elle va moins serrer le pied, tout en assurant une bonne stabilité. On pourra la régler à notre guise pour l’ajuster au mieux. La chaussure est toujours légère et très simple à mettre ou à retirer.

La chaussure orthopédique sera également utilisée pour réparer, remodeler ou compenser un pied, ou tout simplement pour s’adapter à ce dernier. Dans ce cas, la chaussure sera souvent sur-mesure, et permettra à son utilisateur de sentir plus à l’aise que dans une chaussure normale.

On aura besoin de chaussures orthopédiques dans les cas suivants :

  • Polyarthritis, pied équin, pied talus, pied valgus sévère, pied varus sévère, hallux valgus sévère, hallux varus sévère, hallux rigidus sans flexion dorsale, pied creux ou encore éléphantiasis.

Bien évidemment, on peut avoir besoin de chaussures médicalisées équipées d’une orthèse pour compenser une amputation ou un manque de naissance. Ce sera par exemple le cas pour palier à une amputation des orteils.

Les insuffisances musculaires, quelques problèmes du système nerveux ou encore des pathologies articulaires non fixées, peuvent nécessiter le port de chaussures orthopédiques, avec une approche spécifiques et personnalisée pour chaque patient. La chaussure pourra être équipée d’orthèse, de renforts, ou de blocages, qui vont permettent d’éviter les points de pression pouvant devenir douloureux. Cela pourra également permettre une correction dans certains cas.

 

chaussure orthopedique pied tordu

 

 

Comment se procurer des chaussures orthopédiques ?

On en trouve en vente libre, dans les pharmacies ou sur quelques sites de vente en ligne. On peut traiter de nombreuses affections du pied à l’aide de chaussures vendues dans le commerce. Il faudra évidemment choisir la bonne taille et les caractéristiques particulières, telles qu’une largeur plus importante ou une profondeur plus grande, afin de répondre à vos besoins.

Pour d’autres pathologies, il sera nécessaire de se rendre chez un médecin spécialiste orthopédiste, qui vous prescrira des chaussures orthopédiques sur-mesure. Vous serez alors envoyé chez un technicien certifié en chaussures orthopédiques, qui d’après la prescription et un examen de vos pieds, fera intervenir votre assureur santé. Ce dernier fournira une autorisation et une prise en charge et le technicien pourra alors fabriquer vos chaussures.

Pour cela, il y aura un moulage et une empreinte de vos pieds, puis il fabriquera les éléments à placer à l’intérieur de la chaussure. Des modèles en plastiques seront fabriqués en premier, afin de vérifier que la forme est parfaite et s’adapte idéalement à vos pieds. Ensuite, vous aurez votre mot à dire pour le modèle, le design et la couleur de vos chaussures. Ce peut-être des baskets ou bien des chaussures de ville, désormais il est possible d’avoir des chaussures orthopédiques élégantes, qui ne laissent pas du tout entrevoir leur utilité.

Des chaussures orthopédiques pour le travail

chaussure orthopedique travail Les troubles Musculo-squelettiques font partie des maladies professionnelles qui touchent de nombreux travailleurs. Ça arrive à des salariés qui passent le plus clair de leur journée debout. Le salarié est parfois en souffrance, et il est moins efficace. Pour lui, comme pour sa compagnie, il doit donc réfléchir au port de chaussures de travail adaptées.

À force de rester debout trop longtemps, les pieds subissent cet effort. Cela peut causer des problèmes de dos, des problèmes de circulation sanguine, de jambes lourdes et gonflées, de douleurs aux pieds bien sûr, et surtout des fatigues musculaires qui entraînent des tendinites, des problèmes d’articulation, ou même des fractures de fatigues, et très souvent des douleurs articulaires au niveau des pieds, des genoux des hanches ou du dos.

Ces symptômes sont aggravées par les conditions de travail, avec un piétinement régulier, des charges lourdes, un travail de force répétitif, ou encore des vibrations ou des trépidations comme pour le conducteur de train ou l’utilisateur d’un marteau-piqueur.

De mauvaises chaussures n’arrangent pas les choses, et des chaussures orthopédiques de travail vont permettre de mieux amortir le poids et les chocs, tout en limitant la force de l’impact du pied au niveau du sol. Cela va soulager l’ensemble de l’appareil locomoteur, des os en passant par les articulations, les ligaments, les muscles et les terminaisons nerveuses.

Bénéficier de chaussures orthopédiques de travail

Les chaussures de sécurité sont indispensables pour protéger correctement vos pieds. En revanche, elles sont souvent de mauvaise qualité, et vont être responsables de quelques pathologies orthopédiques, telles que la métatarsalgies, la tendinopathie ou quelques fractures de contrainte. Les problèmes cutanés du pied sont aussi récurrents, comme l’hyperkératose, l’ongle incarné ou le conflit ongle-chaussure.

Ces types de problèmes vont vous forcer à compenser pour ne pas souffrir, et par ricochet, vont entraîner des problèmes sur l’ensemble du corps, notamment au niveau des hanches, du dos ou des genoux.

Il faut donc discuter avec un médecin du travail, ainsi qu’avec votre employeur, afin de faire reconnaître votre situation et ainsi pouvoir bénéficier de chaussures orthopédiques. Ce sera évidemment aussi le cas si vous souffrez de pieds plats ou de griffes d’orteils, qui vous empêche de porter des chaussures de sécurité standards.

Quelques questions fréquentes

Je ne peux pas me chausser dans le commerce, puis-je bénéficier de chaussures orthopédiques ?

C’est en effet possible, à certaines conditions. Si un ou les deux pieds ne peuvent pas être chaussés par des chaussures de série ou qu’il est impossible d’adapter une chaussure de série avec une semelle orthopédique, alors il est fort possible que le port de chaussure orthopédique soit pris en charge.

Cependant la sécurité sociale a bien défini le cadre pour une prise en charge complète. Il y a donc une demande d’entente préalable auprès de votre caisse de sécurité sociale à effecteur. Le médecin qui vous prescrit les chaussures va devoir donner des informations précises réclamées par le médecin conseil. C’est ce dernier qui évaluera si oui ou non vous pourrez bénéficier de chaussures orthopédiques.

 

chaussure orthopedique

 

Un médecin traitant peut-il prescrire des chaussures orthopédiques ?

Non, en tout cas, pas pour la première paire. Pour les premières chaussures orthopédiques que vous porterez, il faudra toujours passer par un médecin spécialisé dans une spécialité suivante : Orthopédie, neurologie, neurochirurgie, diabétologie endocrinologie, chirurgie plastique et reconstructrice, pédiatrie, dermatologie, gériatrie ou chirurgie vasculaire.

En revanche lorsque vous souhaiterez renouveler vos chaussures orthopédiques abîmées, vous pourrez passer par votre médecin traitant généraliste, qui pourra effectuer le renouvellement de la prescription.

L’ordonnance doit être spécifique ?

Oui ! La prescription des chaussures orthopédique doit être séparée de l’ensemble d’autres appareils ou médicaments. Idéalement, pour la toute première réalisation, la paire doit être prescrite sur un formulaire Cerfa 12042 Grand Appareillage. Ce dernier est muni d’une feuille « argumentaire », qui explique les raisons de votre besoin en chaussures orthopédiques. Ce feuillet permettra au médecin conseil d’évaluer si vous êtes dans le cadre ou non de la prescription.

Pour le renouvellement, la prescription pourra se faire sur un feuillet normal, mais elle devra rester indépendante de toute autre prescription.

Combien de paires puis-je avoir chaque année ?

Pour les adultes, la caisse de sécurité sociale ne prend en charge qu’une seule paire par an, et le renouvellement pourra avoir lieu à la date anniversaire de la première prescription ou après. Cependant, la première année, on pourra avoir deux paires, en réalisant la seconde paire trois mois après la première.

La troisième paire sera fabriquée à la date anniversaire de la première paire. Puis chaque année on pourra redemander une nouvelle paire à cette même date. En gros, vous devriez avoir toujours 2 paires en bon état.

Pour les enfants, qui sont souvent un peu plus actifs et surtout qui peuvent grandir rapidement, on pourra faire fabriquer 2 paires chaque année, espacées de 6 mois d’intervalle. À titre exceptionnel, on pourra demander un renouvellement plus rapide, en passant une nouvelle fois via un médecin spécialiste, et pas le médecin traitant. Il faudra prouver des raisons médicales à ce renouvellement plus rapide que prévu.

Enfin, la sécurité sociale ne pense pas en matière de saisons. Il n’y a donc pas de prise en charge pour des chaussures « d’été », puis des chaussures « d’hiver ». Le libellé reste toujours le même, à savoir : « Une paire de chaussures thérapeutiques sur mesures sur moulages ». Cela dit, le patient pourra choisir le modèle le mieux adapté à ses besoins, et le podo-orthésiste lui proposera différentes solutions. On trouve désormais des chaussures élégantes, notamment pour les femmes.

Plus aucune paire adaptée, que faire ?

Si votre pathologie a évolué, que vous avez été opéré, ou qu’il y a eu des modifications anatomiques, et que vos chaussures ne sont plus adaptées, alors vous pouvez bénéficier à nouveau d’une première attribution.

Vous repartez donc à zéro au niveau des prescriptions et il faut refaire le même parcours, en passant par le médecin spécialiste, puis le médecin conseil. Vous aurez alors à nouveau droit à deux paires dans l’année.

Entretien des chaussures orthopédiques

Il est conseillé d’effectuer au moins un contrôle par an auprès du médecin spécialiste ou du fabricant. Selon votre pathologie, ce contrôle est pris en charge ou non. Pour des personnes souffrant de diabète par exemple, deux contrôles par an sont obligatoires et remboursés.

Bien sûr, il faudra entretenir vos chaussures correctement. Un entretien régulier du cuir assure une bonne protection contre l’humidité. Le confort reste ainsi toujours optimal, et vous conserverez vos chaussures plus longtemps.

La caisse de la sécurité sociale prévoit également des forfaits réparation pour vos chaussures orthopédiques. Les réparations ne nécessitent pas d’ordonnance médicale, et cela permet d’avoir toujours au moins deux paires en très bon état.

Prise en charge des chaussures orthopédiques

Vous pouvez être remboursé à 100 %. C’est notamment le cas pour une ALD (Affection de Longue Durée). Si votre prescription ne relève pas d’une ALD, alors la sécurité sociale prendra en charge 60 %. Tout dépend ensuite de votre mutuelle, mais elles sont nombreuses à prendre les 40 % restant.

La plupart des fabricants de chaussures orthopédiques pratiquent le tiers payant. Dans ce cas, vous n’avez pas à avancer le moindre euro, et la sécurité sociale réglera directement le podo-orthésiste.