Matelas Orthopédique : Tout savoir !

Un bon matelas doit savoir s’adapter au corps de son utilisateur. On trouve de nombreux matelas sur le marché, et certains sont définis comme des matelas orthopédiques. Ils doivent garantir le bien-être des dormeurs, afin de garder leurs corps en bonne santé. Cela dit, on ne sait pas vraiment toujours ce que cache cette appellation de matelas « orthopédique ». Ici, on fait donc un point sur ce type de matelas, on vous parle de ses qualités et on vous explique comment le choisir.

Un matelas orthopédique, c’est quoi ?

Le matelas orthopédique est un matelas pensé pour prendre soin du corps de celui qui l’utilise. Pour autant, il ne convient pas forcément à tout le monde. Il propose en effet un couchage ferme, voir même très ferme, qui va déplaire à certains utilisateurs.

Un matelas orthopédique n’est pas un matelas médical, c’est une appellation utilisée par les fabricants pour définir des matelas souvent haut de gamme, et très ferme. Si vous avez des problèmes de santé, alors il faut vous faire conseiller et vous orienter plus sûrement vers un matelas médical. Un matelas orthopédique ne sera jamais prescrit par un orthopédiste, comme ce peut être le cas de semelles orthopédiques ou de chaussures orthopédiques. 

Le matelas orthopédique s’applique cependant à correctement soutenir la colonne vertébrale ainsi que les muscles de votre dos. Le poids de votre corps va se répartir de manière aussi équilibrée que possible sur l’ensemble du matelas, et les plus qualitatifs vont permettre une meilleure régulation de la température.

Ce type de matelas est parfait pour ceux qui aiment les matelas rigides, et il sera souvent efficace pour ceux qui se réveillent souvent avec des maux de dos. En s’adaptant à vos mouvements et à votre morphologie, le matelas orthopédique réduit forcément les douleurs matinales et les réveils pendant la nuit.

Côté fabrication, le matelas orthopédique sera généralement en mousse (polyuréthane ou mémoire de forme). On trouve de nombreux matelas orthopédique qui combinent plusieurs techniques de fabrication et matériaux. Ainsi, il existe des matelas orthopédique à mousse à mémoire de forme, avec des ressorts ensachés par exemple.

 

matelas orthopedique choisir

 

Les avantages du matelas orthopédique

Un meilleur soutien

Le matelas orthopédique va permettre à votre corps de se reposer dans une position naturelle. Même si le matelas est rigide, il prend la forme de votre corps afin que votre colonne vertébrale reste correctement alignée. C’est idéal pour les personnes souffrant de sciatique ou de lombalgie.

En épousant la forme de votre corps, le matelas orthopédique permet à votre colonne vertébrale de garder son parfait alignement, ce qui prévient les maladies articulaires, et pourra participer à leur guérison.

Moins de points de pression

En épousant votre corps, le matelas permet de bien répartir l’ensemble de votre poids. De ce fait, la charge sur les différents points d’appui est largement diminuée. L’ensemble de la pression du corps s’étale sur l’ensemble de la surface en contact avec le matelas, ce qui est forcément plus agréable et confortable. Pour ceux qui dorment sur le côté, et qui se lèvent parfois avec un point de pression douloureux sur une hanche, le matelas orthopédique est évidemment parfait.

Ce sera d’autant plus bénéfique pour les personnes souffrant de problèmes au niveau des cervicales. La pression des points d’appui à ce niveau-là sera diminuée, et la région cervicale sera épousée parfaitement, pour que le confort soit optimal.

Une meilleure relaxation

Forcément, si on est mieux installé, alors on s’endort plus vite, on se relaxe bien mieux et tout cela aura des effets bénéfiques sur la vie de tous les jours. Presque 1 Français sur 3 assure ne pas dormir correctement, et c’est souvent à cause du matelas.

Avec un modèle orthopédique de bonne qualité, on retrouve un sommeil plus profond, on dort mieux et donc on vit mieux. Il n’y a pas de secret, la relaxation est un critère primordial pour se sentir mieux dans sa vie de tous les jours.

Pas de gênes pour les couples

Avec les technologies des nouvelles mousses à mémoire de forme ou du latex, nous ne sommes pas dérangés par les mouvements de celui ou de celle qui dort à côté de nous la nuit. On ne sent quasiment aucun des mouvements, puisque la matière absorbe tout et ne crée pas de creux qui pourrait nous attirer vers la personne à côté de nous.

C’est évidemment, un atout considérable lorsqu’on est en couple. L’un ne dérange jamais l’autre, à moins bien sûr qu’il ne ronfle trop bruyamment, mais le matelas n’y est pour rien…

 

matelas orthopedique couple

 

Une durée de vie plus longue et un prix finalement raisonnable

À l’achat, le matelas orthopédique est toujours un peu cher, c’est vrai. Cependant, on le rentabilise assez vite, puisque sa durée de vie sera largement supérieure à celle d’un matelas à ressorts avec une mousse de mauvaise qualité sur le dessus.

En moyenne, un fabricant va offrir une garantie de 10 à 20 ans (voir plus) pour un matelas orthopédique, à mémoire de forme ou à latex. Sa durée de vie sera 2 à 3 fois supérieure à un matelas traditionnel. Au final, sur 10 ou 20 ans, votre matelas orthopédique ne vous aura pas coûté très cher.

Comment choisir son matelas orthopédique ?

Au moment d’acheter votre matelas orthopédique, il y a quelques points qu’il sera nécessaire d’étudier. Cela va dépendre de la morphologie de ceux qui souhaiteront dormir sur ce matelas. Voici donc les quelques critères à prendre en compte.

La densité

Un matelas orthopédique sera généralement assez ferme, mais il y a des différences d’un matelas à un autre. La densité sera généralement comprise entre 75 kg/m³ et 85 kg/m³. En règle généralement, plus on est lourd, et plus il faudra choisir un matelas avec une densité importante, afin qu’il ne s’affaisse pas lorsqu’on sera dessus. Cela aurait pour effet d’annuler une grande partie des avantages du matelas.

Les personnes les plus légères pourront se tourner vers un matelas ayant une densité de 50 kg/m³. Si vous êtes en couple et que l’un est beaucoup plus lourd que l’autre, alors il faudra trouver un compromis, mais il faudra toujours privilégier la personne la plus lourde. Vous pouvez aussi décider d’acheter deux matelas 1 place avec chacun leur densité.

L’épaisseur

C’est un critère important pour le moelleux du matelas. Là encore, tout dépend de votre poids. Plus la personne est lourde et plus on conseille un matelas épais. Sinon, le matelas ferme, sera trop ferme et vous perdrez en qualité de confort. Si vous pesez plus de 100 kg, il faut un matelas ferme et le plus épais possible. Vous pourrez même ajouter un sur-matelas si vous pensez que c’est nécessaire, afin de rendre le lit aussi douillet et confortable que possible.

Les zones de soutien

Ça n’existe pas sur tous les matelas orthopédiques, mais on retrouve quand même de plus en plus de fabricants qui proposent ces zones de conforts. C’est notamment le cas pour les matelas en latex. Il peut y avoir entre 3 et 7 zones de confort, qui déterminent des points de soutien particulier.

Ainsi, on va avoir des zones plus tendre et mieux travaillées au niveau de la tête, du dos et des pieds. Là encore, plus on est lourd, et plus ces zones de soutien seront intéressantes et pertinentes. En vous levant le matin, vous sentirez forcément que vous avez passé une très bonne nuit.

L’accueil

Il s’agit de la surface qui entoure votre matelas et donc la matière sur laquelle vous vous poserez. Il faut que ce soit aussi confortable que possible. Avec du moelleux et de la douceur. C’est en grande partie cet accueil qui va définir le confort que l’on éprouve lorsqu’on se couche dans notre lit.

L’aération

Désormais, la plupart des matelas, orthopédique ou non, possède une bonne aération afin d’éviter les températures trop élevées. Ils sont bien ventilés grâce à des matériaux respirants. Le matelas doit évidemment être traité contre les bactéries, les acariens, ou les champignons. Certains sont même anti-statiques pour ne pas conserver la poussière. C’est évidemment parfait sir vous avez des problèmes d’allergies ou d’asthme.