Semelle Orthopédique : Tout ce qu’il faut savoir !

Les semelles orthopédiques ont tout d’abord été conçue pour soulager des pieds douloureux. Progressivement, on leur a trouvé de nombreuses utilités. Elles permettent notamment de compenser une inégalité de longueur de jambes et sont conseillées pour soulager des sciatiques, des lombalgies, des tendinites, ou encore de l’arthrose des membres inférieurs. 

Les différents types de semelles orthopédiques

Les semelles fabriquées en série

Ce ne sont pas à proprement parlé des semelles « orthopédiques », mais plutôt des semelles de confort et d’absorption des chocs. Elles vont permettre de soulager les douleurs au niveau du talon, et réduire la pression sur les articulations. On peut les utiliser pour la marche de tous les jours, pour le travail, notamment lorsqu’on reste souvent debout, et également pour le sport. On en trouve de différentes formes et elles ne coûtent pas très cher. N’importe qui peut les acheter pour essayer de gagner en confort.

 

semelle orthopedique serie

 

Les semelles orthopédiques classiques

Il s’agit d’une semelle prescrite par un podologue ou un orthopédiste. Elle est réalisée sur-mesure, pour permettre une correction, un gain en confort ou en équilibre. Elle va avoir une action directe sur le pied et sur l’ensemble du corps. Sans cette dernière, le patient a sûrement plus de mal à marcher, ou bien il compense d’une façon ou d’une autre.

Les semelles orthopédiques thermoformées

Elles sont moulées sur la forme du pied du patient. On utilise des résines différentes selon la pathologie et les besoins du patient. Ces résines sont superposées pour se positionner parfaitement sur des zones spécifiques du pied. Ce genre de semelle va permettre de répartir correctement les pressions plantaires, tout en augmentant la surface d’appui. On gagne alors en confort et en équilibre. De nombreux sportifs en utilisent, ainsi que des personnes âgées, ce qui permet de diminuer les chutes.

Semelles AE (Affections Épidermiques)

Comme leur nom l’indique, ce type de semelle orthopédique est conçu sur-mesure pour les patients ayant des problèmes de type épidermiques. Ils souffrent à cause de cors ou de verrues, sur lesquels ils prennent appui à chaque pas. Le but sera de retirer la pression plantaire de ces zones.

 

semelle orthopedique pas cher

 

Est-ce que les semelles orthopédiques s’adaptent à toutes les chaussures ?

Les semelles orthopédiques sont amovibles, mais toutes ne pourront pas s’adapter à l’ensemble de vos chaussures. Pour les semelles de série achetées en magasin, on pourra souvent les adapter. Elles doivent simplement amortir l’impact avec le sol et ne gèrent pas une pathologie précise. Ces dernières peuvent alors se découper pour entrer parfaitement dans la chaussure.

Pour les semelles faites sur-mesure, c’est évidemment différent. Ce type de semelle prendra un peu de place dans la chaussure, notamment en hauteur. Vos chaussures ne doivent donc pas être trop ajustées.

Lorsqu’un podo-orthésiste créera vos semelles, pensez à prendre vos chaussures favorites. Vous évaluerez alors celles qui sont compatibles et celles qui ne le sont pas. Le fabricant cherchera également à faire en sorte d’adapter au maximum les semelles à vos chaussures.

Bien sûr, pour vos prochains achats, nous ne pouvons que vous conseiller d’essayer les modèles qui vous plaisent avec vos semelles. Certaines marques sont vendues avec des semelles amovibles, qui permettent alors de gagner un peu de place dans la chaussure. C’est probablement vers ces marques qu’il faudra vous orienter.

Comment savoir si j’ai besoin de semelles orthopédiques ?

Votre corps s’exprime, et il suffit de l’écouter. Si vous avez souvent mal aux talons, alors il faut essayer une paire de semelles toute simple permettant d’amortir le contact au sol. Pour des problèmes plus graves, il faudra se déplacer pour rencontrer un orthopédiste, qui saura vous indiquer si oui ou non vous avez besoin d’une paire de semelle orthopédique sur-mesure. Voici les cas qui devraient vous pousser à réagir :

  • En cas de maux de dos récurrents, de sciatique ou de hernie discale
  • Les douleurs au niveau des pieds, des orteils, mais aussi des articulations (chevilles, hanche, genoux).
  • Bien sûr en cas de déformation au niveau des pieds (pieds valgum, pieds varum, pieds creux…). Dans certains cas il faudra même peut-être se tourner vers des chaussures orthopédiques. 
  • Des tendinites régulières
  • En cas de troubles de l’équilibre, d’une mauvaise posture
  • Si vous avez des problèmes épidermiques tels des cors, des durillons, un hallux vagus ou hallux rigidus, des griffes d’orteils, etc.
  • Il est également intéressant de demander conseil lorsque votre métier vous oblige à rester debout constamment.

Y a-t-il des âges ou des circonstances de la vie où il est nécessaire d’effectuer une consultation chez un orthopédiste ou un podologue ?

Effectivement, un dépistage et une prévention sont conseillés, afin d’éviter ou de ralentir la venue d’une pathologie qui pourrait vraiment vous gâcher la vie. Les pieds porteront notre poids toute leur vie, il est donc plus que primordial d’en prendre soin. Voici donc les étapes qu’il est conseillé de suivre :

  • 4 ans : 1er suivi podologique. Le pied est à la fin de sa formation, la marche est désormais acquise.
  • 11 à 12 ans : 2e suivi podologique. L’adolescence arrive, les hormones tapent à la porte, et transforment le corps.
  • 18 à 19 ans : 3e suivi podologique. La croissance est terminée, le pied conservera cette forme. On s’approche de la vie professionnelle, et selon l’orientation, il faudra peut-être prendre plus ou moins soin de nos pieds.
  • 40 ans : 4e suivi podologique. Le corps vieillit et change. Il entre dans une phase où il aura tendance à se relâcher. Pour les femmes, la ménopause approche.
  • 60 ans : 5e suivi podologique. La phase de relâchement s’accentue, l’équilibre n’est plus aussi bon, la marche est parfois plus difficile. Quelques affections pathologiques font leur apparition, comme l’hallux vagus, la bascule du bassin, le syndrome de Morton…

Il peut être également intéressant de faire une visite chez un podologue ou un orthopédiste avant de commencer un sport. Le sport est évidemment très bon pour la santé, mais selon l’activité, on peut abîmer notre squelette. Les conseils d’un spécialiste, ainsi qu’un petit contrôle ne peuvent pas faire de mal, bien au contraire.

Pendant la grossesse, il est possible que maman ait besoin de semelles. En effet, le corps est plus lourd, le centre de gravité change et les ligaments s’assouplissent du fait des hormones de grossesses. On note également que certaines femmes prennent jusqu’à 2 tailles de pointure supplémentaire pendant leur grossesse.

 

semelle orthopedique prix

 

Les semelles orthopédiques au jour le jour

Le premier conseil est de ne pas perdre de temps. Si vous sentez qu’il y a un problème, que vos pieds ont une déformation, que votre marche n’est pas toujours naturelle, etc, consultez un podologue ou un orthopédiste. Même si vous ne ressentez pas de douleurs particulières, il ne faut pas attendre.

Une mauvaise position des pieds pendant la marche, va forcément agir sur l’ensemble du corps. Certaines parties vont compenser, et les muscles, les ligaments, les articulations, les tendons ou encore les os peuvent finir par en pâtir. À l’inverse certains problèmes de pieds peuvent être rectifié en positionnant correctement les genoux, les hanches, le bassin ou la colonne vertébrale.

On peut porter des semelles à titre préventif dans de nombreuses situations. Cela évitera des complications plus tard. Il n’y aura plus de sur-sollicitation, et le corps ne s’en portera que mieux. Vous connaissez sûrement le dicton : « Prévenir vaut mieux que guérir ». Il fonctionne parfaitement pour vos pieds !

Doit-on porter nos semelles tous les jours ?

Si elles sont prescrites par un spécialiste, alors oui, bien sûr. Elles n’agissent que lorsqu’on les porte aux pieds, alors il faut les garder. Bien sûr, on pourra s’en passer de temps en temps, lorsqu’on va à la plage en tong ou pour ces dames lorsqu’elles sortent en talons hauts.

En revanche, si vous portez simplement des semelles pour protéger le talon au travail ou au sport, alors vous ne les utiliserez que dans ces situations.

Je porte les semelles depuis quelques jours et elles me font mal. C’est normal ?

Ce n’est pas anormal. Les effets ne seront pas toujours immédiats, et il faudra parfois plusieurs semaines pour s’habituer complètement à des semelles. Il est possible que l’on ressente une gêne, un inconfort ou même quelques douleurs.

Il est même possible que l’on ressente des douleurs à d’autres endroits du corps. En effet, certains muscles sont peut-être moins habitués que d’autres à travailler, il leur faudra donc un peu de temps pour comprendre et assimiler l’effort.

Attention à bien porter vos semelles chaque jour, même si elles sont pour l’instant désagréables. Il n’y a rien de pire que de faire une journée avec et une journée sans. Si vraiment la gêne est trop grande, il faudra revenir voir votre spécialiste et lui expliquer le problème. Il faudra cela dit patienter au moins un mois pour voir si vous prenez l’habitude ou pas.

La pointure change-t-elle avec des semelles ?

Non, votre pointure restera la même. La longueur et la largeur du pied ne sont pas modifiées. Seule la profondeur va être un peu différente. La plupart du temps, on arrive donc à adapter les semelles orthopédiques à nos chaussures, à moins qu’elle soit particulièrement ajustées.

Est-ce que les semelles se portent toute la vie ?

Tout va dépendre de la pathologie en question et de son évolution. Un contrôle chaque année sera forcément obligatoire pour ceux qui portent des semelles prescrites. Vous évaluerez alors votre niveau d’équilibre ainsi que vos capacités fonctionnelles. Le spécialiste jettera évidemment un œil à votre semelle pour voir si elle est toujours adaptée et surtout efficaces.

Si la semelle devait construire votre pied et corriger une déformation, alors il viendra un temps où vous finirez forcément par ne plus la porter. C’est votre médecin spécialiste qui aura le dernier mot.

Les semelles sont-elles adaptées à toutes les activités ?

Malheureusement, la réponse est non. Si vous faites une paire de semelle pour marcher en ville et pour le bureau, alors elles ne vous permettront pas de faire du sport. Certains sports réclament de sauter souvent, au basket ou au tennis par exemple. Du coup, on peut fragiliser certaines zones du pied, comme le tendon d’Achille et surtout le talon.

Dans ce cas, vous aurez besoin de semelles s’occupant de votre pathologie, tout en étant adaptée à votre sport. Ce type de semelles vous permettra d’être plus performant et surtout votre sécurité sera optimisée.

Une seule semelle pour un problème à un pied ?

On pourrait croire qu’une seule semelle soit suffisante lorsqu’on un seul pied pose problème. Pourtant, il faudra toujours que les deux pieds soient correctement équipés pour que l’équilibre soit parfait et que le confort soit idéal.

Le podo-orthésiste fera souvent la comparaison avec les pneus d’une voiture. Lorsque l’un d’entre eux est endommagé, on change les deux. Cela assure un comportement bien plus équilibré. C’est la même chose pour les pieds.

Entretien des semelles orthopédiques

Il faut laver les semelles orthopédiques régulièrement pour éviter les mauvaises odeurs. On ne les passe jamais à la machine à laver, mais on les lave simplement avec un peu d’eau savonneuse. Il faut utiliser un savon doux, pas de détergent, qui pourrait endommager la matière. Pour les semelles sur-mesure, il est parfois possible de remplacer le revêtement supérieur, s’il est abîmé ou qu’il sent mauvais.

Aussi souvent que possible, sortez les semelles de vos chaussures pour les laisser respirer à l’air libre. Ne les placez pas à côté d’une source de chaleur. Un radiateur, la cheminée ou un sèche-cheveux auraient pour effet d’assécher la matière et de faire gondoler, voir même rétrécir les semelles.

Quelle durée de vie pour des semelles ?

Il n’y a pas vraiment de règle. Ce qui est sûr, c’est qu’il faut les remplacer assez régulièrement. Le fabricant vous indiquera, selon votre poids, votre pathologie et votre activité, la fréquence de remplacement des semelles.

Même si elles paraissent en excellent état, qu’elles ne sentent pas mauvais et que votre pathologie n’a pas évoluée, il faudra les remplacer. En moyenne, on change de semelles orthopédiques tous les ans. Cependant, certaines personnes plus lourdes devront les changer tous les 6 mois, alors que d’autres pourront attendre un an et demi.